• -5-

     

    .:5:.

     

    Une fois sortis, ce dernier percuta une cinquième personne, elle aussi égarée dans les bois, ce qui rassura notre équipage malchanceux. Angela était alors aux anges et se précipita de doubler notre très cher malade intestinal pour rencontrer leur sauveur, un homme brun qui n'avait pas du prendre de douches depuis des jours. Quand elle s'attarda un plus sur ces traits, celui-ci la regarda, les yeux vides de toute expression humaine.

     

    .:5:.

     

    - Faut faire attention, il y a des zambies ici …

     

    .:5:.

     

    Et à cette voix chevrotante, sortie d'outre-tombe, Angela fit :

    - AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

    Et son comparse fort amoché fit :

    - AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

    Et elle fit :

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

    - AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

    - AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

    - Buuuuuurp !

     

    .:5:.

     

    Et c'est ainsi que Anthony rendit accras, beignets de crevettes et samoussas sur les chaussures de ce magnifique spécimen de zambie, maintenant bien défini par cette bande de copains froussards.

    - Ah, ça va mieux !

    - Élégant1soupira Andrée, blasée face au manque de politesse et même de finesse de son compagnon pourtant bien mignon.

    - Dans le placard ! Beugla Nathanaël, tout content d'avoir pu sortir sa célèbre blague.

     

    .:5:.

     

    Pendant ce temps, Andrée s'était approchée du zambie, intriguée par son accoutrement digne du XVIIIe siècle. Elle le regarda attentivement, littéralement fascinée, tandis que Nathanaël se remettait de son fou rire et Anthony de son problème d'estomac.

    - Très élégant votre costume monsieur le zambie, vous venez de quelle époque ?

    - Nathanaël, enchanté ! Déclama celui-ci en lui prenant le bras pour lui serrer la main de la manière la plus virile et classe qu'il soit.

     

    .:5:.

     

    Mais il la serra avec tellement de vigueur que le bras de son comparse lui resta dans la main, écorché vif du corps du zambie qui se trouvait devant lui. Et dans un élan de courage inespérée, Angela s'enfuit en courant et en criant à pleins poumons vers la butte où se trouvait la fermette et ses animaux. Et c'est dans une vache zambie que notre valeureuse conductrice s'encastra avant de tomber sur son adorable fessier, qui se termina plein de terre.

     

    .:5:.

     

    Nan mais c'pas possible, cette fille c'est pas ma copine, je la plaque en arrivant à la maison.

    - Au revoir monsieur zambie ! fit Andrée en attrapant le bras de Anthony pour aller rejoindre Angela, bien sonnée près de ses vaches.

     

    .:5:.

     

    Une fois arrivés à la hauteur de la brunette, son futur ex-petit ami l'aida à se remettre debout sur ses jambes, flageolante comme un poulain tout fraichement né. Andrée abandonna son compagnon pas frais pour soutenir sa meilleure amie jusqu'à la voiture, car il ne faut pas oublier leur objectif principal : rentrer chez eux et mettre le plus de distance entre eux et cette « Mamie Maire » un peu beaucoup très glauque, trop au goût de notre adoratrice du glauque.

     

    1 : Et les gants ?

    « -4--6- »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :